Ela Overview | Operators | Rainbow Six Siege | Ubisoft (UK)

RETOUR
Ela icon

Ela

Ela faction

G.R.O.M

Camp
Défenseur
Rôle
Contrôle des foules, Patrouille, Piège
Protection
Vitesse
Difficulté

CAPACITÉS UNIQUES ET STYLE DE JEU

Inspiré des grenades antichars utilisé en 1939 lors du fameux Cichociemni pendant la Deuxième Guerre mondiale,les mines collantes Grzmot peuvent s’ancrer sur les surfaces, altérer l’ouïe et causer des vertiges. Ces mines à concussion sont déclenchées par la proximité, affectant quiconque dans son rayon.

Équipement

Arme principale

Scorpion EVO 3 A1

MITRAILLETTE

FO-12

FUSIL À POMPE

Arme secondaire

RG15

PISTOLET

Gadget

Fil barbelé

Bouclier déployable

Capacité unique

MINE GRZMOT

Biographie
Nom de naissance
Elżbieta Bosak
Date de naissance
8 novembre (31 ans)
Lieu de naissance
Wrocław, Pologne

EXPÉRIENCE

"Ensemble, on peut décrocher les étoiles."

Elżbieta Bosak est la cadette du très respecté Jan Bosak, ancien commandant de l'unité des forces spéciales de l'armée polonaise, le GROM. Tout comme sa sœur Zofia, Ela montre des résultats impressionnants tout au long de l'entraînement que leur père leur impose. Elle fréquente l'école des officiers, mais elle n'arrive pas à supporter le manque de liberté inhérent à la vie militaire. Elle décide donc de partir faire les Beaux-Arts à Berlin. Elle se fait un nom en utilisant des accessoires militaires pour concevoir ses œuvres et cela ne manque pas d'attirer l'attention du propriétaire d'une compagnie de sécurité privée, qui lui propose alors un poste. C'est une experte en tactiques de survie, notamment prisée pour son style unique dans la protection et la récupération d'informations. C'est la mort de son père qui la pousse à revenir en Pologne et à rejoindre le GROM. Ela a le sens du groupe et un potentiel indéniable de leader, même si sa méfiance envers l'autorité continue à poser des problèmes. C'est un succès conjoint avec les SEALS qui lui ouvre les portes de Rainbow.

RAPPORT PSYCHOLOGIQUE

Les commandants militaires ne pourront jamais comprendre aussi bien que nous, les civils, ce besoin d'indépendance qui émane de la spécialiste Elżbieta "Ela" Bosak. Alors bien sûr, il est normal qu'un soldat suive les ordres, mais pour quelqu'un qui n'est pas spécialement à l'aise avec l'autorité, elle a montré un grand respect pour l'armée et pour la place qu'elle y occupe. C'est surtout son indépendance qui irrite les plus conservateurs. Et peut-être sa colère aussi. Ce n'était que notre première entrevue, mais j'ai quand même pu constater à quel point elle est déterminée. Bosak se bat contre quelque chose, mais ce n'est peut-être pas l'autorité. En tout cas, pas totalement.

Je n'irai pas contre les réserves émises par sa hiérarchie, concernant son impulsivité, mais j'aimerais attirer l'attention sur sa résilience créative. Toute personne ayant déjà côtoyé des artistes pourra attester de l'importance de cette qualité. C'est ce qui la pousse à protéger son équipe sur le terrain et à remplir ses objectifs. Son impulsivité, ou plutôt son adaptabilité, est à la source de sa réussite.

Ela et sa sœur Zofia portent toutes les deux la marque de cette influence paternelle. Ela est tout à fait consciente que si son père était un être exceptionnel, il n'en était pas pour autant parfait. En feuilletant le dossier du commandant Jan Bosak, j'y ai vu un homme fier et incroyablement perspicace. Tout est là. Ela gravite autour de ce qui a fait la renommée de son père, et quand elle apparaît rebelle, c'est surtout qu'elle est frustrée par toutes ces personnes qui n'ont pas la même "vision". En rejoignant Rainbow et en travaillant au contact d'autres agents d'élite, elle a tout de même pu tempérer cette frustration, car elle ne se sent plus contrainte par l'attitude des gens qui l'entourent.

Ela a aussi un tempérament provocateur dans sa vie privée. D'après ce qu'elle m'a dit, elle ne cherche pas spécialement à s'améliorer, et elle a semblé surprise quand je lui ai avoué que j'étais au courant pour son "volontariat". Elle arpente les rues, la nuit, pour donner vivres et couvertures à ceux qui en ont besoin. Parfois simplement une cigarette. Et elle les écoute. Ces discussions avec des étrangers lui ouvrent de nouvelles perspectives et elle les conserve précieusement, pour s'en inspirer ou s'en servir au moment opportun. La question n'est donc pas de savoir ce qu'elle souhaite, mais de comprendre qu'elle n'est pas du genre à renoncer.

  • Dr Harishva "Harry" Pandey, directeur de Rainbow

Visitez les autres chaines Rainbow Six Siege

facebook icontwitter iconyoutube icontwitch icon